Nous joindre
Menu

Le développement professionnel par la coconstruction des savoirs : innover en misant sur la synergie entre chercheurs et praticiens en vue de l’amélioration des pratiques d’enseignement en mathématique

Prévention et coconstruction

La transition arithmétique-algèbre est au cœur de la problématique du passage primaire-secondaire. Traditionnellement, cette transition est interprétée comme l’enjeu de faire passer l’élève du monde de l’arithmétique de l’école primaire au monde de l’algèbre du secondaire. Depuis l’année scolaire 2012-2013, plusieurs enseignants et conseillers pédagogiques de mathématique du primaire et du secondaire collaborent avec une équipe de didacticiens pour mettre en place une approche différente qui consiste à aider l’élève du primaire et du début du secondaire à réaliser des transitions conceptuelles dans des situations d’apprentissage visant le développement de la pensée algébrique. Ces transitions se matérialisent dans l’enrichissement du répertoire de raisonnements de l’élève et dans l’enrichissement des rapports à certains concepts.

Cette collaboration vise à enrichir les stratégies et les raisonnements que les élèves utilisent lors d’activités mathématiques déjà abordées à l’école primaire et au 1er cycle du secondaire plutôt qu’à ajouter au programme de nouveaux contenus mathématiques. Ainsi, nous nous positionnons dans une perspective écologique. Le travail fait auprès des élèves aborde des thèmes tels que :

  • le raisonnement sur l’inconnue;
  • la généralisation;
  • le raisonnement sur les opérations;
  • l’enrichissement des stratégies arithmétiques en résolution de problèmes;
  • le raisonnement de manière multiplicative.

Plusieurs situations d’apprentissage visant le développement du sens des opérations ou de la pensée algébrique ont été développées, expérimentées en classe et discutées à l’occasion de retours réflexifs. Cet atelier vous permettra de comprendre comment s’articule cette coconstruction des savoirs entre chercheurs et praticiens.