Nous joindre
Menu

Éducation préscolaire et dépistage précoce des élèves à risque d’éprouver des difficultés dans l’apprentissage de la lecture en 1re année du primaire

Prévention et coconstruction

Plusieurs travaux scientifiques sur les habiletés préalables à l’apprentissage de la lecture (Melby-Lervag et coll., 2012) montrent qu’il existe un lien étroit entre le niveau de conscience phonémique atteint à la maternelle et la facilité avec laquelle les élèves apprennent à lire en 1re année du primaire. Les élèves ayant un faible niveau de conscience phonémique sont particulièrement à risque d’éprouver des difficultés sévères dans l’apprentissage de la lecture au primaire.

Afin d’identifier ces élèves, une équipe de la Commission scolaire des Bois-Francs a élaboré une collection d’épreuves de conscience phonémique et vérifié leurs propriétés docimologiques (ex. précision, fidélité, validité) auprès d’un échantillon de plus de 300 enfants à la maternelle.

Dans le présent exposé, nous décrivons brièvement les opérations afférentes à l’élaboration de cette trousse de dépistage, ses propriétés docimologiques et son application dans le dépistage précoce des élèves à risque de difficultés dans l’apprentissage de la lecture. Nous décrivons également les effets de retour de ce projet sur :

  1. le transfert des connaissances scientifiques chez les orthopédagogues et les orthophonistes qui ont participé à l’élaboration des épreuves et à la collecte des données ainsi que chez les enseignants qui ont pu disposer de données objectives pour valider leur perception du niveau d’habileté de leurs élèves;
  2. l’avancement de l’implantation du modèle de réponse à l’intervention (RAI) dans les écoles de la commission scolaire.

Document(s) relatif(s) :

Validation d’une instrumentation pour le dépistage précoce des élèves à risque de difficultés en lecture-écriture